WHO

  • Le blog de Séveu SMZ * Directeur Artistique Web * Designer Graphique * Designer Packaging * Illustrateur * Motion Designer
  • : Le blog de Séveu SMZ * Directeur Artistique Web * Designer Graphique * Designer Packaging * Illustrateur * Motion Designer
  • Retour à la page d'accueil

Partager

Histoire de parler

Jeudi 18 juillet 4 18 /07 /Juil 14:20

J'ouvre aujourd'hui un Tumblr. pour remplacer over-blog ;)

 

seveusmz.tumblr.com

Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler - Communauté : VOTRE ACTUALITE A LA UNE !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 juin 3 02 /06 /Juin 00:38

Je t'ai embrassé aujourd'hui. Ta peau était froide. J'espèrais un mouvement improbable. Un ultime baiser sur ton front avant de ne plus pouvoir te regarder à jamais. Ton visage si difficile à reconnaître m'a bouleversé, mais tes yeux m'ont assuré de la sérénité de tes derniers instants, malgré ces instants hospitaliers.
Mon grand-père, mon pépé, toi que j'admirais pour tant de curiosité, de dynamisme et ce fichu caractère bien trempé, toi ce polonais, cet allemand, toi ce français, tu nous quittes sans livrer toutes tes blessures et tous tes secrets.
J'aurais eu tant à te dire, j'espèrais que l'on trouve assez de stratagèmes pour s'accorder.
Je te croyais insubmerssible, tu contredisais le destin des mineurs, tu l'esquivais. Depuis toujours tu nous le faisais croire.
Mon grand-père, mon pépé, tu ne m'as pas laissé le temps nécessaire pour te dire simplement mon amour, je t'aime. Les générations nous séparaient, mais tu m'apportais beaucoup sur la compréhension de l'Histoire, de notre histoire. À nous petits enfants de faire vivre les souvenirs de famille.
Je suis simplement frustrée, déjà ton absence me parrait inssuportable.
À toi mon bien aimé grand-père, mon tumultueux et tendre pépé.

Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 8 octobre 3 08 /10 /Oct 10:45
Terrée au creux de mon lit, je tente de respirer,
rien n'y fait, j'étouffe.
Aucune acrobatie ne me rend aérienne.
Cloisonnée dans cette maison.
Un goût acide sur la langue, le palet mou blessé.
Je suis malade... Ce que j'aime moi, c'est parler.
Telle une infirme, ma voix déraille, accroche, écorche,
pour ne me laisser qu'un souflle court et des frustrations.
Une maladie intercurrente se déchaîne,
prémisse devenant réalité.
Le coude coincé, belle récidive, tendonitis coquin.


Par Seveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 21 mai 3 21 /05 /Mai 13:03
Expostion installée en ce jour jusqu'à fin juin.
Pour je le souhaite râvir vos mirettes.
N'hésitez pas à y passer si vous êtes dans le coin,
et même me laisser des messages ici où là-bas!
THEATRE DU CYCLOPE
82 rue du Maréchal Joffre 44000 Nantes

www.theatreducyclope.com


Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 avril 4 26 /04 /Avr 00:10
J'ai vécu: 9287 jours (article : En ce jour>23 février 2006) + 426jours = 9713 jours
Toujours pas d'enfants, mais désormais un travail, smicarde,
je suis de ces gens là  ;-)
9713 jours et je débute une carrière professionnelle, c'est pas trop tôt
(les voix de la famille s'élèvent et résonnent autour de moi,
le travail m'intéresse, le travail c'est la santé, encore heureux disent-ils,
et puis quoi encore, de l'assistanat!)
j'ai failli subir les réprimandes de notre république démocrottique,
aaââaah râclure de satan chomduseuse pourrie Pire: "R" / "M" / "Iste"
j'aurais dû, moi-même me tailler les veines en ce temps vu l'affront au reste du peuple français (celui qui galère)...
n'est-ce pas?
Je rêvais d'une république sans peurs, sans manipulations, sans mafiosos,
sans bipartisme, un nouveau monde, sans pressions, désormais, un bel état police
s'offre à nous, bientôt le couvre-feu à 22h, l'interdiction d'être plus de 10 personnes ensemble dans un lieu publique, de peur qu'on révolutionne, aux oubliettes mai 2007,
pas de remake, on accepte. En tout cas si l'histoire se répète,
on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas.
Le "Z'avais pas vu pas lu pas cru" dans ton cul.
Politique de peurs et de reproches,
la vie sera plus dure, encore, tout devient possible.
j'ai pas à me plaindre, je suis amoureuse, je suis au smic, j'ai une famille qui m'aime,
j'ai pas d'économie, ça peut se comprendre. Mais j'ai des rêves d'apaisement, de belle cohabitation, de générosité, d'échanges, et d'espouard...
Et vous?
Petits points & petits poids, la laïcité quand Tsarko fait un signe ostentatoire (un signe de croix), c'est quoi? J'suis personne dans cette société, mais faudrait qu'on m'explique en quoi c'est laïque.
je Conclusionne :
l'temps d'Rien
le temps de la déprime
le temps des regrets
le temps des remords
le temps de l'oubli
le temps de l'aveuglement (c'est l'amour, transcendant!)
le temps du rmi à 80% du PIB, pardon! à 60%
le temps des cacahuètes...
l'tps de rêver
le temps d'se faire berner
le temps ratisser à tous les rateliers
le temps de réfléchir avant le dimanche 6, de bien réfléchir
le temps de ne pas être convaincu
le temps de la dépitattitude
le temps d'aller dormir
car je suis épuisée et que
demain Boulot!
Douce France, le Pays de Notre Enfance euh?
...

Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 30 janvier 2 30 /01 /Jan 21:49
Petit récapitulatif de ma première exposition (uniquement des illustrations, ne pas dévoiler tout d'un coup ;-). ça  c'est bien déroulé!
Il y a eu quarante personnes selon la police et quatre-vingts selon les organisateurs.
Je remercie encore
POL'N (Aurélie mon interlocutrice particulière(ment &) unique) de m'avoir proposé cette mission, qui va s'autodétruire le 9 février 2007 à 18heures, au 11 rue des Olivettes - Nantes.
Venez-y voir les zolies dessins que j'ai fait avec plein d'amour, de joie, de temps, et de créativité.
Cette expo est composée de 2 parties, disctintes, équidistantes d'un poteau-poutre sur l'espace réservé aux expos de chez l'asso Pol'n, si, ! Si je dis qu'il y a Assiette qui se pavanne au travers d'affiches encadrées de noir tout brillant laqué, mais aussi de tableaux, c'est qu'elle s'y balade vraiment, croyez-moi, pour ce qui concerne la première partie.
N'oublions pas la seconde partie: "&Cie"
Essentiellement composée des réalisations de l'année 2006 (d'où des ressemblances avec le contenu de ce blog, créé en deux mille six, tiens donc! "Le hasard fait bien des choses...").
Assiette n'est pas mince, je désirais un personnage auquel je pouvais m'identifier, je suis loin d'un être squelettique. Formes voluptueuses, certains diront: "grosses cuisses", sensualité, je déclare les formes belles! Pas besoin d'être mince ou normalement mince pour aimer et reçevoir de même.

photos lors de la soirée de vernissage (photos:Kabja)

Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 19 septembre 2 19 /09 /Sep 01:22

Car j'ai gagné mon premier concours, appel d'offre pour une carte de voeux, je mettrais la carte choisie quand elle sera définitive (quelques transformations plus tard...)

C'est super motivant!

 Un jour je vivrais de ma passion!

Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 23 juin 5 23 /06 /Juin 12:19
ça y est mon périple pour aller à Toulouse afin de  filmer ces danseuses et monter ce film a commencé, juste un petit arrêt chez mes parents. Je ne pense pas mettre d'artcicles en ligne avant un petit moment, environ deux semaines.  A pluch.
Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 30 mai 2 30 /05 /Mai 23:22
C'est décidé, je suis à la quête d'un conte afin de l'illustrer je ne sais pas vers quoi je vais me pencher, quel genre de conte va être stimulant, mais une chose est sûre ça va sentir le décalé... Futur essai d'alliage d'illustration et de graphisme à la mordmoilenoeudpapillon. Voiloù encore une information cruciale, au moins l'absence de vie professionnelle est utile en un sens, du temps pour les recherches et la création alors il faut que j'en profite, bonifier tout ça c'est bien mieux pour la santé. A Peluche.
Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 7 mars 2 07 /03 /Mars 16:57
Une multitude d'affaires étouffent l'espace
Cette zone si vitale à mon avancée
Que je m'en sens toute retournée
Le désordre stratégiquement positionné
Ressemble étrangement au bric-à-brac de mon esprit
Que je me découvre perturbée
Tellement d'objets me camoufflent
Que je ne peux qu'inhaler la névrose
Plus d'espace pour respirer
Que faire de tous ces petits monstres
Qui pensent avoir trouver bon refuge
Chez moi, dans ma petite maison
Où cohabitent ourson et pompon
Une abondance de strass étranglent l'air
On ne peut tourner la tête
Sans se dire "Oh Attention"
Encore et toujours une peluche
Encore et toujours une décoration
Mais après tout j'ai choisi
Et puis cela tue l'ennui
S'attarder sur un objet
Quelconque ou ensorcelé
Pour pouvoir raconter
Aventures, voyages, souvenirs
Sans oublier la saveur des combinaisons
Bel et bien névrosée de la décoration
Atmosphère surchargé nécessaire
A ma vie d'antiquaire
Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 27 février 1 27 /02 /Fév 11:36
J'aimerais que le temps soit inversé
Plutôt que de dire "c'est bientôt fini"
Dire que ce n'est que le début
Voir toutes ces étincelles grandir
Nourrir notre vie comme de la magie
L'étonnement, être émoustillée
A chaque instant
Petite flamme, tu grandis
Tu ne m'échappes désormais plus
Tu rigoles de me voir émerveillée
Ma vie animée de chaleur
Ta douce chaleur démesurée
M'ennivre de plus en plus
Tu n'aspire qu'à grandir
Croît, croît petite flamme
Mes rêves ne sortiront que plus fantastiques
Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 24 février 5 24 /02 /Fév 12:10
La Haine, c'est commercial
C'est juste des flingues vendus au détail
Toutes ces armes blanches à l'étalage
Ne sont faites que pour cultiver la rage
Les moeurs ont violemment évoluées
Un individu peut être méprisablement considéré
Pour un oui ou pour un non
On dégaine le canon
Où sont les pandores
Pour appaiser la violence afin qu'elle s'endorme
Mais eux aussi favorisent les exploits
La Haine, c'est commercial
Les Hommes sont comme un troupeau de bétail
Sur qui, morceaux de viandes, on coupe et on entaille
A cela s'ajoute la curiosité et hargne des médias
Qui ne font que réveiller des ours ici et là
Et ne montrent la vie que sous éclats
Le cinéma autant illumine
Et fait rêver des centaines de mines
Les crimes en dessins animés hypnotisent
Et donnent aux gosses l'envie de faire des sottises
La Haine, c'est commercial
Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 23 février 4 23 /02 /Fév 20:26
J'ai vécu: 9287 jours.
En moyenne on vit 29000 jours, c'est-à-dire que j'ai vécu 32.024% de ma vie, quasiment un tiers s'est écoulé, et que dire, je suis toujours sans emploi, j'ai changé de région, il y a la grippe avière, je suis amoureuse, je n'ai toujours pas satisfait mon horloge biologique et ne suis pas prête de l'assouvir, faire le bilan de sa vie peut-être cruel, je suis dans un état ridiculement campagnard, malgrè ces envies d'être utile à la société.
Je veux un travail, et en plus je suis là au même moment que maudit le cpe...
9287 jours c'est déjà beaucoup et c'est bien étrange, toute la phase construction de personnalité s'étant affinée, imposée même.Il reste pourtant tant d'histoires à vivre ou subir. Que va-t-il se passer, question banale et à jamais d'actualité, au fond, on vit tous des journées, on passe le temps à construire, changer, remanier, échanger, apprendre, souffrir, jouïr, grandir, vieillir et attendre...
Par Séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 3 février 5 03 /02 /Fév 16:58
Le noir, chaque soir
Plonger dans le noir
Respirer le noir
Souffrir dans le noir
Espèrer le total noir
Sourire très très noir
Le noir, quelle foire
Se laver, rester dans le noir
Aimer en restant noir
Ne plus donner, c'est noir
Que des noires envies
Aimer la couleur noire
Ne s'habiller qu'en noir
Eté comme hiver: noir
Noir d'esprit...
Le sang noir
Raz de marée noir
Rat du noir
Rat dans le noir
Marre du noir
Non jamais
Noir et Noire
Noir bouffe espoir
Par séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 2 février 4 02 /02 /Fév 11:56
Jamais on ne m'a dit: Ici tu es chez toi
J'ai jamais eu mon propre chez moi
J'ai jamais pu pleurer dans ma maison
Car jamais je n'ai eu un endroit où faire grandir ma raison
Sans repères, sans tôit. A jamais je vagabonde
Même si je demeure en un lieu
Je ne m'y sens point chez moi
Croyez-moi, c'est la vie qui a voulu cela pour moi
Je ne lui ai jamais rien demandé
Et pourtant, je suis là, lasse de m'attrister
Alors quoi faire face à mon désaroi
Rien, car après tout, je ne sais pas
Jamais un chemin ne s'est offert à mes pas
Je suis une éternelle sans désirs et vie fixes
Je m'appitoies sur ma vie, alors qu'il n'y a pas de quoi
Je me tais et je vais à présent créer mes racines
Mon tôit grâce à toi.
Par séveu - Publié dans : Histoire de parler
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés